Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube

Actions

Je suis une citoyenne ordinaire, j’ai vécu à Québec toute ma vie, à part une très brève période. Pour moi, le charme de Québec tient essentiellement à son patrimoine.

On sait tous que les municipalités sont financées d’abord par des taxes foncières que paient les citoyens, on évoque souvent le pourcentage de 70%

Un article de François Bourque m’a particulièrement interpellée ce matin du 4 mars, intitulé « Le Phare est-il le « projet exemplaire » attendu?"

D’après les dernières nouvelles, les divers paliers gouvernementaux n’arrivent pas à trouver une entente pour assurer le financement du réseau structurant de transport en commun de Québec.

Les villes de Montréal et de Québec sont confrontées à un débat sur l’insertion de projets immobiliers gigantesques dans la trame urbaine.

Lors de la rencontre de consultation du 29 octobre dernier sur le projet Le Phare de Québec, il est apparu que la plupart des boulevards et des rues devront être reconfigurés en prévision de l’accroissement de la circulation autour dudit projet.

On a appris, le 28 décembre 2018, que le Fonds de solidarité de la FTQ songeait à investir dans le projet Le Phare

L'Institut du Nouveau Monde (INM) évaluait dans son rapport de février 2017 que la Ville de Québec se conformait à la moitié seulement des critères de sa propre politique de consultation publique.

Amartya Sen fait partie de ces économistes atypiques dont les travaux portent en priorité sur les inégalités et sur le développement.

Curieux texte de l’économiste Éric Desrosiers dans Le Devoir, où l’auteur dégage une tendance négative pour les finances publiques à cause du vieillissement démographique.