Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube

On peut se le demander quand on lit l’article du Journal de Québec intitulé La hausse de la circulation dénoncée. Un article qui rappelle que la construction dans le site patrimonial de Sillery et particulièrement à proximité du Faubourg St-Michel avait été dénoncée à plusieurs reprises par les habitants du quartier.

Une citoyenne dénonçait à nouveau la hausse de la circulation dans le Faubourg St-Michel, celui-ci étant devenu une voie de garage pour la construction des condos. Il sera également la voie de transit des propriétaires des condos du Domaine sous les bois (situé sur le terrain du collège Jésus-Marie).

Monsieur Normand a beau dire que c’est le projet du promoteur et qu’il n’y peut rien. Oublierait-il, par là, qu’il appartenait à la Ville lors de l’élaboration du Programme particulier d’urbanisme de prévoir une voie d’accès autre que celle du Faubourg St-Michel? Oublierait-il également qu’il pouvait faire valoir des exigences au promoteur pour délivrer un permis de construction?

Si en trois ans, approximativement, il n’a pas été possible à la Ville de trouver une solution au problème de circulation, les religieuses ayant refusé que les propriétaires utilisent une rue passant par leur terrain pour atteindre le Chemin St-Louis, qu’est-ce qui sera vraiment possible? Le Faubourg St-Michel est adossé à la falaise, rappelons-le.

Le cas du Faubourg St-Michel n’est pas unique. Qu’en sera-t-il des conditions des résidents des quartiers avoisinants le terrain où sera érigé le complexe Le Phare, des quartiers qui souffrent déjà d’une congestion indéniable?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir