Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube

Il y avait, le 22 octobre, une rencontre de consultation sur deux projets dont l’approbation requiert la dérogation au règlement de zonage, le projet sur le terrain de St-Louis de Gonzague situé dans le Vieux-Québec et le projet du 333, Grande-Allée, à proximité du ministère de la Culture.

Ces projets se situent sur un territoire qui a fait l’objet d’un programme particulier d’urbanisme (PPU). D’après un résident qui a pris la parole, le PPU a fait l’objet d’au moins 4 modifications depuis 2010 alors qu’en principe, un tel programme est supposé être un outil de planification pour une vingtaine d’années, selon F. Bourque dans Le Soleil du 22 octobre. M. Bourque ajoutait aussi que des modifications à des PPU se sont faites pour accommoder des projets de promoteurs.

La présentation de l’urbaniste de la Ville faisait ressortir des modifications au règlement de zonage. Ces modifications s’adaptaient étroitement aux projets des promoteurs concernés. De là à croire que la Ville semble favoriser les projets des promoteurs et ce, dans la perspective que des experts ont qualifiés de « spot zoning », il n’y a qu’un pas qu’une citoyenne ordinaire comme moi a fait, comme plusieurs personnes à l’assemblée de consultation dont certains experts.

Il semble logique de croire cela surtout que certains cas vécus dans d’autres quartiers illustrent cela, celui du Phare étant le plus clair.

On peut en conséquence se questionner sur la façon de planifier le développement de la Ville. À quoi sert l’exercice de préparation de PPU qu’il est possible d’ouvrir dès qu’un promoteur propose un « gros projet »? J’ajoute une question : est-ce que pour la Ville, il appartient aux promoteurs de proposer des projets et aux citoyens d’accepter les décisions de la Ville qui peuvent modifier grandement leur milieu de vie? Tout ça dans un contexte où la Ville, financée à environ 70% par les impôts fonciers, paraît très accueillante aux projets des promoteurs et sensiblement plus critique quand les citoyens prennent des positions contraires à celles de la Ville.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir