Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube

Ailleurs

L’âge de la retraite n’est plus un sujet tabou en Suisse. Trois enquêtes en apportent la preuve éclatante.

Le 17 août 2018, 400 séniors sont invités au traditionnel « Banquet des cheveux blancs » par le Secours populaire français pour lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Près de 60 % des Européens considèrent le fait d’être âgé comme un désavantage lors de la recherche d’emploi.

Suisse : l'OFS œuvre à la promotion du vieillissement actif

Jamais trop d’initiatives! Isoler les personnes diagnostiquées de la maladie d’Alzheimer, une nouveauté ou pas?

En partant, je suis portée à penser qu’elles sont déjà suffisamment isolées de par leurs situations spéciales. Dans bien des résidences, on leur consacre un étage à part et on les isole dans un genre de prison quelque peu sociale du fait qu’on limite pas mal la facilité d’accès en dehors de leur palier.

Un village bien pensé et structuré

Même si l’on compte un million de malades en France, ce présent projet se situe dans les Landes. L’on veut instaurer un village bien pensé et structuré en fonction de ces personnes et l’on compterait y loger environ 120 résidents.. On prévoit y inclure des services vraiment spécialisés tels que des thérapies alternatives visant à lutter contre cette pathologie incurable du vieillissement. Le souhait, c’est de les maintenir participatifs à une vie sociale la plus facilitante possible. Des spécialistes chercheurs, des soignants, des associations et des bénévoles non nécessairement identifiés selon leur profession (sans blouse blanche) s’y impliqueront. On veut aussi y intégrer des chiens visiteurs pour les aider.

Tout cela dans le but de contrer l’isolement. On y considèrera aussi la diminution de médicalisation.

Alléchant sur papier!

L’avenir prouvera si cette expérience répondra vraiment aux attentes de ces « visionnaires » qui prétendent améliorer la qualité de vie de ces patients. Il est aussi question de la localisation du projet et des atouts suivants : répartition des quartiers d’habitations, regroupements par affinités, pas de clôture, circulation sécurisée, espaces verts, services variés, brasserie, bibliothèque, supérette, salons de coiffure, etc. Tout semble alléchant sur papier! Ce qui est un peu spécial dans cet article, c’est d’avoir aussi pensé à accueillir les familles et les chercheurs de passage. Cette idée est loin d’être à rejeter, car l’isolement en serait encore plus dramatique. Bien des idées en plus du beau chiffre de 78 millions d’euros pour le centre et 7 millions consacrés au budget fonctionnel.

Bonne chance et que de telles initiatives se multiplient avec du positif à prévoir!