Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube
  • En réaction aux très nombreux témoignages critiques à propos du projet Le Phare lors des assemblées d’information tenues les 29 et 30 octobre, à Québec, monsieur Labeaume s’est prévalu d’une opinion favorable de la « majorité silencieuse »

  • Le Phare, un projet démesuré à l’entrée Ouest de la Ville, se fera, la Ville l’a annoncé. Il a même été ajouté que l’article 74,4 de la Charte sera utilisé pour en garantir la réalisation, un article qui donne tout pouvoir au conseil municipal pour les projets dont la superficie de plancher est supérieure à 25, 000 mètres carrés.

  • La Ville de Québec organisait, les 29 et 30 octobre des rencontres d’information sur Le Phare. En principe, on ressort d’une rencontre d’information avec des réponses et non avec des questions additionnelles.

  • Il y avait, le 22 octobre, une rencontre de consultation sur deux projets dont l’approbation requiert la dérogation au règlement de zonage, le projet sur le terrain de St-Louis de Gonzague situé dans le Vieux-Québec et le projet du 333, Grande-Allée, à proximité du ministère de la Culture.

  • On le sait tous, la loi 122 adoptée en 2017 permettait aux municipalités d’abolir le droit au référendum pour les citoyens en autant qu’une politique de consultation ait été adoptée.

  • Le conseil de quartier du Vieux Limoilou a organisé, le 6 octobre, une présentation d’un modèle de densification durable et souhaitable.

  • Ce débat a été organisé à Québec, le 18 septembre, par l’Institut Jean-Garon. Il a permis de rassembler les représentants de quatre partis politique, le Parti libéral, la Coalition avenir Québec, Québec solidaire et le Parti québécois. Françoise Guénette a assumé l’animation du débat.

  • Les élections à date fixe au Québec favorisent la planification de l’organisation d’activités susceptibles d’intéresser plus particulièrement les citoyens.

  • On estime généralement qu’on est adulte à partir de l’âge de la majorité, soit dix-huit ans.

  • Nous apprenions, le 12 juillet, que le Port avait engagé des dépenses de l’ordre de 2,5 millions $ dans les causes de recours collectifs intentés par des citoyens à l’encontre du Port en raison d’épisodes de pollution (poussière rouge, etc.).

  • On peut se le demander quand on lit l’article du Journal de Québec intitulé La hausse de la circulation dénoncée. Un article qui rappelle que la construction dans le site patrimonial de Sillery et particulièrement à proximité du Faubourg St-Michel avait été dénoncée à plusieurs reprises par les habitants du quartier.

  • J’ai assisté, le 19 juin 2018, à une rencontre dite d’information sur le projet Le Phare organisée par le groupe Dallaire – quatre tours (de 15 à 65 étages), une salle de spectacle et une place publique.

  • Le schéma d’aménagement et de développement (SAD) est un document de planification du développement d’une agglomération ou d’une MRC. Le processus menant à l’élaboration de ce document est encadré par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU) et suppose une consultation des citoyens.

  • J’ai vu récemment un tweet d’un membre du cabinet de Québec 21 qui évoquait le fait que lors des comités pléniers, après avoir exprimé la pensée de son équipe sur le sujet en examen, il quitte la salle après avoir convoqué un scrum.

  • Le désabusement des Québécois à l’égard des partis politiques serait tel que selon un sondage publié dans La Presse+, quatre-vingt pour cent des gens croient qu’il faut changer le système des partis politiques au Québec.

    Pour moi, cela devrait concerner tous les ordres de gouvernement, fédéral, provincial ou municipal.

  • Monsieur Couillard s’est prononcé sur le troisième lien en invoquant le projet d’agrandissement du Port et ses impacts sur la circulation routière.

  • Ça faisait longtemps que je n’étais pas allée dans le petit parc qui jouxte l’Église St-Michel de Sillery et, en ce beau mardi, 8 mai, de printemps, j’y suis retournée.

    Je voulais profiter de la vue sur le fleuve, mais aussi constater, de mes propres yeux, l’ampleur des constructions en voie de réalisation sur le terrain de Jésus-Marie, à proximité de ce faubourg ouvrier, témoin privilégié de l’époque de l’industrie du bois et de la construction navale à Québec.