Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

sears2

Le régime de retraite des retraités de Sears est en déficit. Il manque 280 millions pour verser les pensions promises. Les retraités réclament en Cour (ontarienne) que les dettes de leur régime de pension soient considérées comme des créances prioritaires dans le règlement de faillite de la chaîne de magasins.

Le contrôleur nommé par le tribunal pour liquider la faillite s’y oppose. Ce n’est pas la première fois que les retraités de ces régimes complémentaires se font réduire leur chèque de pension à l’occasion de la faillite de leur ancien employeur.

Les centrales syndicales, les partis politiques comme le NPD fédéral et les principaux groupes d’aînés souhaitent que le gouvernement Trudeau modifie les lois canadiennes qui touchent la faillite, puisqu’à l’heure actuelle, aucune loi n’oblige les compagnies à payer leurs employés avant les créanciers.

Avec la Coalition citoyenne pour mieux vivre et mieux vieillir (C2V2), Espaces 50 plus et l’AQDR militent dans le même sens depuis des années sans succès. Les cotisations et pensions d’entreprise sont des salaires différés ou continués qui doivent revenir à ceux qui les ont gagnés par leur travail. Une question de justice.

http://www.lapresse.ca/affaires/economie/commerce-de-detail/201809/11/01-5196155-le-controleur-de-sears-canada-soppose-a-une-requete-des-retraites.php

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Citation

On ne m’a jamais rien donné, même pas mon âge.

Charles AZNAVOUR