Facebook
Youtube

Le 50+

Parce que la vie citoyenne s’apprend,
et pour donner les pleins pouvoirs à notre parole publique.

Parce que la démocratie est toujours à faire,
et pour redéployer ses champs d’action.

Parce que la politique nous concerne,
et pour nous y impliquer.

Parce que les âges de la vie, tous les âges de la vie doivent vivre en solidarité,
et pour en inventer les moyens.

Parce que les cultures, toutes les cultures sont une richesse collective,
et pour donner plein droit de cité aux communautés, toutes les communautés.

Parce que les débats sont nécessaires,
et pour les faire servir au développement collectif.

Parce que la justice et l’égalité sont nos valeurs,
et pour mieux travailler à leur promotion.

Parce que la maturité est un atout,
et pour apprendre à être, à connaître, à faire
et à vivre ensemble, tout au long de la vie.

Parce que les aînés veulent en finir avec la «mort sociale»,
et pour nous rendre pleinement acteurs et partenaires.

Parce que l’autonomie est une conquête,
et pour nous en donner les bons outils.

Parce qu’il y a trop d’âgisme,
et pour participer à toutes les décisions qui nous concernent.

Parce que la majorité des institutions et des services sociaux et de santé
ont un très long chemin à faire pour devenir de véritables milieux de vie et de développement et pour assurer la défense des droits humains des plus fragiles d’entre nous.

Parce que l’inflation gruge nos revenus comme nos épargnes
et pour défendre notre pouvoir d’achat et celui des autres.

Parce que notre petite planète bleue est épuisée et perd ses ressources
et pour transmettre à nos enfants une terre
aussi diversifiée et belle que celle que nous avons reçue.

Parce que la paix est une colombe blessée
et pour en finir avec les violences et les empires,
les terrorismes et les abus de pouvoir.

Parce qu’il y va de notre droit d’aînesse,
et pour l’exercer dans le respect des droits de tous.

Parce que les aînés ont bâti la société,
et pour améliorer cette construction collective.

Parce que l’avenir nous concerne
et pour en faire le terrain du bien commun.